L'EXPERTISE LOCALE AU SERVICE DES ENTREPRISES FRANCILIENNES

Le CERVIA Paris Île-de-France vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2019 !

 

Voeux page 1 HD

Voeux page 2 HD

 

 

Dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA) qui vise à soutenir la structuration des filières agricoles alimentaires, matériaux et produits biosourcés, ainsi que la filière forêt-bois en Ile-de-France, un nouvel appel à projets a été lancé par la Région Ile-de-France avec l’Etat.

Les objectifs sont multiples : dynamiser le tissu économique local, diversifier les débouchés des agriculteurs franciliens, mais aussi créer des emplois en Ile-de-France, générer de la valeur ajoutée et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les projets attendus, qu’il s’agisse d’unités de production ou de transformation, d’outils collaboratifs ou bien de plateformes technologiques, doivent contribuer à l’animation et à la structuration des filières agricoles dans les territoires franciliens (blé-farine-pain, produits laitiers, colza, orge de brasserie, sucre, élevage, productions non végétales de diversification…), des filières de matériaux et produits biosourcés et de la filière forêt-bois francilienne.

Le projet proposé devra représenter un coût minimum de 1 millions d’euros, et il est possible de bénéficier d’aides (subventions, avances récupérables) dans la limite de 2 millions d’euros.

Cette nouvelle initiative en faveur des filières agricoles forestières est basée sur une démarche novatrice, étant donné que l’Île-de-France est la seule région française à lancer un appel à projet consacré à l’agriculture et à la filière forêt-bois dans le cadre du PIA3. C’est également une démarche fédératrice, les projets retenus impliqueront les filières professionnelles, tout comme les associations, les laboratoires mais aussi les centres techniques…mais c’est avant tout une démarche volontariste car elle va permettre d’implanter des unités de production au cœur du territoire et de créer des emplois non délocalisables.

Un premier appel à projets est ouvert en ligne jusqu’au 11 janvier 2019. Les autres relevés de candidature auront lieu du 30 avril au 30 août 2019. 

 

blé farine

Cet automne, à Saint-Chéron en Essonne a été signée un document stratégique pour toute une filière mais aussi pour tous les Franciliens. Acteurs publics, dont la Région et le CERVIA, et professionnels se sont retrouvés pour signer une Charte d'engagement afin de favoriser un approvisionnement local, de qualité, et responsable dans les aménagements paysagers d'Île-de-France. 

L'objectif est clair et affiché. La charte invite à concevoir et à réaliser des aménagements paysagers de qualité dans le respect du territoire et d'une politique de développement durable. 

La production de végétaux d'ornement est en effet un atout pour la Région qui a les moyens de ses ambitions. En Île-de-France, les productions sont de qualité et nombreuses. Pourtant, la provenance des plantes, l'offre disponible et les savoir-faire sont souvent méconnus ou ignorés tant par les particuliers que les responsables d'aménagements publics.

C'est donc pour rappeler à tous que l'Île-de-France est une terre fertile et de tradition en matière de production de végétaux d'ornement et qu'elle accueille une filière horticole dynamique que cette charte a été élaborée. 

Les horticulteurs et pépiniéristes de la région francilienne, ce sont 152 entreprises de production, 62 millions de chiffres d'affaires, 740 hectares de production et 800 emplois directs. Les 2 310 entreprises de paysage représentent pour leur part 11 700 actifs et 700 millions d'euros de chiffres d'affaires. 

Conscients de l'impact bénéfique et positif du végétal dans le cadre de vie des franciliens, les partenaires se sont donc engagés à faire connaître les spécificités techniques et le savoir-faire des produits et services franciliens et à les promouvoir à l'occasion d'aménagements publics. 

Cliquez ici pour télécharger la plaquette "Plantes et fleurs d’Île-de-France". 

 

26569 dsc 5029

L’Île-de-France est connue pour être une grande terre agricole, fertile en cultures emblématiques. C’est aussi une terre d’accueil pour les entreprises agroalimentaires, comme le présente la DRIAAF (Direction Régionale de l'Agriculture et de la Forêt) dans son document panorama, spécial Région Île-de-France.

Dans cette fiche consultable sur le site du ministère de l’agriculture, les données se réfèrent à l’année 2015 et certaines activités (artisanat commercial et commerce de gros) en sont exclues tout en étant mentionnés.

Présentation des chiffres clés

chiffres clé 2015

 

Dans ce document sont aussi présentées les dynamiques des entreprises : taux de marge et d’investissement par secteur, ainsi que des évolutions, localisations et spécificités en matière d’emploi, que ce soit par secteur ou départements.

 

nombre détablissements et emploi de IAA par département dans la région

 

Une analyse des plus intéressantes qui conforte la place centrale occupée par la Région dans ce domaine.

Il faut dire que l’Île-de-France dispose de nombreux atouts :

  • un bassin de consom­mation sans équivalent en France ;
  • une diversité certaine des établisse­ments dans la filière agroalimentaire, en taille et en activité ;
  • une variété et une haute valeur ajoutée des produits associés à cette diversité ;
  • un environnement favorable en termes de Recherche & Développement (INRA, AgroParisTech…), de conseil et d’innovation (présence importante de centres de recherche, de formation et de conseil), pilotes pour la mise en œuvre du plan de soutien État – Région ;
  • des infrastructures nombreuses et fonctionnelles (transports, bases logistiques) ;
  • un potentiel d’opérateurs puissants (commerçants de gros, transforma­teurs, distributeurs) ;
  • l’image de Paris et du Marché inter­national de Rungis, tourné vers les métiers de bouche de haut de gamme.

logo produit en ile de france

Sans oublier, depuis le SIAL 2018 qui s’est déroulé en octobre, une nouvelle identité régionale forte avec la marque « Produit en Ile-de-France » qui a vocation à renforcer l’image des productions et des savoir-faire franciliens.

Comment assurer la qualité sanitaire de mon produit sans altérer sa qualité nutritionnelle ? Comment développer mon produit avec des objectifs nutritionnels définis ? Comment s’assurer que mon produit plaira au consommateur ? Comment réduire mes consommations d’eau et d’énergie lors de la production ?

Autant de questions qui appellent des réponses précises. C’est pour cela que l’ACTIA, le Réseau français des Instituts techniques de l’agro-alimentaire propose un MOOC « Qualité des aliments » de 4 semaines, pour un début des cours le 7 janvier 2019.

Il s’adresse à tous : entreprise, enseignant, étudiant, ainsi qu’aux personnes souhaitant formaliser un projet professionnel.

Mais au fait, qu’est-ce qu’un MOOC ? C’est une formation en ligne, gratuite et ouverte à tous.

À travers ce MOOC d’une heure par semaine, il s’agira d’appréhender au mieux les qualités microbiologique, nutritionnelle, sensorielle et environnementale d’un aliment et la manière dont elles interagissent. Tout un programme !

Cette formation sera validée par une attestation.

Pour s’inscrire, rendez-vous sur https://mooc.actia-asso.eu/

Le Cervia est membre adhérent de l ACTIA en tant que centre interface partenaire.

 

mooc

Search